Dans “la Voie du sentir” Luis Ansa nous propose un chemin pour réaliser cette alchimie intérieure pour devenir des êtres libres et ce qu’il appelle des “porteurs d’amour”.

Le livre est un véritable bijoux à condition de ne pas s’arrêter à une simple lecture mais à le mettre en pratique de façon concrete.

Voici quelques extraits pour que vous puissiez vous faire une idée, c’est une invitation à lâcher le mental et s’ouvrir à une autre perception du monde beaucoup plus profonde:

“Lorsque vous prenez la sensation, vous effectuez une division de l’attention, c’est à dire que vous partagez votre attention en deux. Vous dirigez la moitié de votre attention sur la partie du corps qui éveille la sensation et vous dirigez l’autre moitié sur ce que vous êtes en train de faire….La division de l’attention, qui conduit au rappel de soi est la clé d’aun travail efficace…”

“Et ce qui est intéressant et révélateur, c’est que lorsque vous prenez la sensation d’une partie de votre corps, vous éveillez en même temps l’énergie latente sexuelle et instinctive, localisée à l’état de traces dans la mémoire passive de vos cellules. C’est ce qui vous permet de transmuter, en dehors de toute intervention de votre mental, des énergies de bas voltage en énergies de haut voltage.
Ainsi, lorsque vous prenez la sensation de votre corps, ce que vous ressentez, ce que vous expérimentez, ce que vous comprenez sur vous, sur les autres ou sur le monde n’est finalement très important. Ce qui est important, c’est la transmutation, l’alchimisation d’une énergie que vous faites passer de l’état brut à un état subtil. Et cette énergie vous est nécessaire pour créer un contact avec vos centres supérieurs, contact qui permet l’éveil à votre véritable conscience qui est non mentale.”

“Tu as en toi l’étincelle, fais-la vivre, ressuscite-la, sors-la de l’oubli, et tu verras que Dieu est en toi; tu n’as pas à le chercher”

Vous pouvez écouter ci-dessous un des exercices proposés dans le livre:

Le voyage sensitif à l’intérieur du corps